"Sweet Symphony" : Exposition tufting de Claude Como

"Sweet Symphony" : Exposition tufting de Claude Como

L'exposition "Sweet Symphony", présentée par l'artiste Claude Como, se tient actuellement au Palais de l'Europe à Menton jusqu'au 21 septembre 2024. 

Originaire d'Abidjan en Côte d'Ivoire, Claude Como réside et travaille actuellement à Marseille, ce qui confère à son travail une dimension particulière, entre deux mondes, où la quête de racines et de foyer est palpable.
 
À l’intérieur de l’espace d’exposition, le regard est attiré par 130 œuvres touffetées en laine, étalées sur 60 mètres linéaires. Ces œuvres ont été créées par l’artiste sur une période de quatre ans à l'aide d'une machine à touffeter, également appelée tufting gun. Ces pièces évoquent des préoccupations contemporaines, notamment celle d’un paradis de plus en plus perdu. Claude Como associe ses créations à "d'immenses doudous", évoquant ainsi un objet transitionnel donné à l'enfant en l'absence de sa mère. Dans ce contexte, elle fait référence à l'absence de connexion avec la nature dans notre société
moderne.

Artiste plasticienne, Claude Como découvre le tufting en 2019 sur internet. Depuis, elle explore cette technique en jouant avec les textures et les couleurs, qu'elle libère du châssis invitant ainsi le spectateur à une expérience tactile et sensorielle qui éveille une plus grande volupté. Les formes libres et légères de ses œuvres, n’ont pas été choisie au hasard. Elles permettent à l'artiste d’assembler les éléments les uns avec les autres, de casser les points de vue, et de modifier les perspectives et les échelles (exemple: Funky Funguns, de petits champignons représentés dans l’installation de Claude Como, mesurent 3 mètres de haut). Ses sculptures biologiques, évoquant le vivant, la reproduction et la régénérescence, créent une atmosphère immersive, rappelant une forêt ou un jardin infini dans lequel le spectateur est invité à se perdre.

Enfin, avec "Prière de toucher", Claude Como nous offre une expérience au-delà du cadre conventionnel, confirmant ainsi la vivacité, l'immersion et la liberté inhérentes à son travail. Dans ses assemblages, aucune limite n'est visible ; elle utilise des cellules pour composer sur les murs, créant ainsi des installations uniques et in situ, combinant les œuvres de manière à créer un tableau complet, dont l'essence varie selon le lieu et l'angle de vision. Certaines de ses œuvres sont même disposées de manière à être tournées, renversées ou inversées pour offrir une expérience encore plus immersive.

0 comentarios

Dejar un comentario

Tenga en cuenta que los comentarios deben ser aprobados antes de ser publicados